Avec le retour de la pluie et des températures plus fraîches, nous avons vraiment apprécié ce velouté de pâtisson. La petite touche de muscade relève le goût assez fade de cette courge et les p'tites tuiles de gruyère sont parfaites pour l'accompagner.
Seul hic: je comptais servir le velouté dans le pâtisson creusé mais au dernier moment, j'y suis allée un peu fort et j'ai percé la peau. Catastrophe??? Non..., j'ai feinté en glissant un ramequin dans l'ouverture. Monsieur a trouvé ça très joli comme ça et s'est régalé.

velout__p_tisson

P'tit velouté de pâtisson:
(Pour 2 personnes)
- 1 gros pâtisson ou 2 plus petits qui serviront de bol
- 3 portions de Vache qui rit
- 1 bouillon cube de volaille
- Noix de muscade
- Sel, poivre

Laver le pâtisson et le creuser (avec une cuillère parisienne, c'est très facile): enlever les graines et réserver la chair.
Dans une casserole, verser un litre d'eau et ajouter le bouillon cube. Porter à ébullition et faire cuire dans ce bouillon la chair du pâtisson pendant 15 minutes environ.
Mixer la chair avec 2 louches de bouillon et 3 portions de Vache qui rit. Saler, poivrer et saupoudrer un peu de noix de muscade.
Goûter et rectifier l'assaisonnement si besoin.
Servir bien chaud.

J'ai servi ce velouté avec des tuiles de gruyère qui sont très simples à réaliser: sur une plaque recouverte de papier sulfurisé (ou sur un tapis de cuisson), former un rectangle ou un rond avec du gruyère râpé. Laisser cuire quelques minutes à 200°C en surveillant la coloration et sortir la plaque du four quand les bords sont dorés. Laisser refroidir sur la plaque.

Velout__p_tisson2

Velout__p_tisson3

J'offre ce p'tit velouté à Lavande qui est encore à la recherche de recettes à base de pâtisson.